chen's FotoPage

By: chen ralphbull

[Recommend this Fotopage] | [Share this Fotopage]
[Archive]
Monday, 7-Nov-2011 07:32 Email | Share | | Bookmark
pour sa première parole

Il ouvrit les yeux, se redressa, prit la main de ses deux amis, et, pour sa première parole : ? Nicholl, demanda-t-il, marchons-nous ? ? Nicholl et Barbicane se regardèrent. Ils ne s'étaient pas encore inquiétés du projectile. Leur première préoccupation avait été pour les voyageurs, non pour le wagon. ? Au fait marchons-nous ? répéta Michel Ardan. --Ou bien reposons-nous tranquillement sur le sol de la Floride ? demanda Nicholl. --Ou au fond du golfe du Mexique ? ajouta Michel Ardan. --Par exemple ! ? s'écria le président Barbicane. Et cette double hypothèse suggérée par ses compagnons eut pour Moncler Polo femme effet immédiat de le rappeler immédiatement au sentiment. Quoi qu'il en soit, on ne pouvait encore se prononcer sur la situation du boulet. Son immobilité apparente ; le défaut de communication avec l'extérieur, ne permettaient pas de résoudre la question. Peut-être le projectile déroulait-il sa trajectoire à travers l'espace ; peut-être, après Moncler Pantalon un court enlèvement, était-il retombé sur terre, ou même dans le golfe du Mexique, chute que le peu de largeur de la presqu'?le floridienne rendait possible. Le cas était grave, le problème intéressant. Il fallait le résoudre au plus t?t. Barbicane, surexcité et triomphant par son énergie morale de sa faiblesse physique, se releva. Il écouta. A l'extérieur, silence profond. Mais l'épais capitonnage était suffisant pour intercepter tous les bruits de la Terre. Cependant, une circonstance frappa Barbicane. La température à l'intérieur du projectile était singulièrement élevée. Le président retira un thermomètre de l'enveloppe qui le protégeait, et il le consulta. L'instrument marquait quarante-cinq degrés centigrades. ? Oui ! s'écria-t-il alors, oui ! nous marchons ! Cette étouffante chaleur transsude à travers les parois du projectile ! Elle est produite par son frottement sur les couches atmosphériques.
Elle va bient?t diminuer, parce que déjà nous flottons dans le vide, et après avoir failli étouffer, nous subirons des froids intenses. --Quoi, demanda Michel Ardan, suivant toi, Barbicane, nous serions dès à présent hors des limites de l'atmosphère terrestre ? --Sans aucun doute, Michel. Ecoute-moi. Il est dix heures cinquante-cinq minutes. Nous sommes partis depuis huit minutes environ. Or, si notre vitesse initiale n'e?t pas été diminuée par le frottement, six secondes nous auraient suffi pour franchir les seize lieues d'atmosphère qui entourent le sphéro?de. --Parfaitement, répondit Nicholl, mais dans quelle proportion estimez-vous la diminution de cette vitesse par le frottement ? --Dans la proportion d'un tiers, Nicholl, répondit Barbicane cette diminution est considérable, mais, d'après mes calculs, elle est telle. Si donc nous Moncler Polo homme avons eu une vitesse initiale de onze mille mètres, au sortir de l'atmosphère cette vitesse sera réduite à sept mille trois cent trente-deux mètres, quoi qu'il en soit, nous avons déjà franchi cet intervalle, et... --Et alors, dit Michel Ardan, l'ami Nicholl a perdu ses deux paris : quatre mille dollars, puisque la Columbiad n'a pas éclaté ; cinq mille dollars, puisque le projectile s'est élevé à une hauteur supérieure à six milles. Donc, Nicholl, exécute-toi. --Constatons d'abord, répondit le capitaine, et nous paierons ensuite. Il est très possible que les raisonnements de Barbicane soient exacts et que j'aie perdu mes neuf mille dollars.


[Archive]

© Pidgin Technologies Ltd. 2016

ns4008464.ip-198-27-69.net